Accueil > course, entraînement > 437 km de course plus loin… quel est l’objectif ?

437 km de course plus loin… quel est l’objectif ?

Ça y est ! L’entraînement pour le demi-marathon de dimanche est terminé ! Après 437 km de course depuis le 1er janvier, en quelques 53 sorties, je suis… toujours au même endroit, à la maison. Je suis passé au travers de courses à -20 C, d’autres dans la neige mouillée (ouach !) et certaines longues sorties au printemps m’ont donné un petit teint presque basané (!). Le tout sans aucune blessure.

Tout ça, c’est cool, mais il doit bien y avoir un objectif au bout de tout cela, n’est-ce pas ? En fait, ma tradition veut que j’en prenne trois: un « facile » (au cas où !), un « beau défi », et finalement un « totalement wow, je vais y penser pendant encore au moins une semaine ! ».chrono - www.openclipart.org

Dans l’ordre: le facile, c’est moins de 1h 49m 34 s. C’est le temps que j’ai fait à mon tout premier demi-marathon. Je ne connais même pas les mots pour décrire l’état de décrépitude dans lequel je suis arrivé à la ligne d’arrivée. Trop ambitieux pour mon premier essai ! Maintenant, c’est assez facile de faire mieux (je l’ai toujours fait aux 10 demi-marathons suivants) et en plus j’arrive dans un état bien plus rassurant pour la famille !

Le « un beau défi »: sous 1 h 40. C’est basé sur le principe du chiffre « rond », concept totalement humain, mais qui n’a aucun sens physique, ni aucune importance. Pourquoi sous 1 h 40 et pas sous 1 h 41 à la place ?

Le « totalement wow, je vais y penser pendant encore au moins une semaine ! », on le retrouve à 1h 37m 39s. Vous avez deviné que c’est mon record personnel. Peut-être un peu « long shot » pour cette fois-ci, mais il s’agit d’un nouveau parcours, les pentes sont favorables… on verra !

Voilà, avec mes objectifs maintenant rendus « publics », la motivation dans d’éventuels moments difficiles dimanche sera plus grande !

Si je trouve un peu de temps d’ici là, je vous parlerai de ma « playlist », la musique qui m’amènera jusqu’à la ligne d’arrivée.

  1. 28 avril 2011 à 21:32

    Oh yeah! Quel bon sentiment que celui de n’attendre que le grand jour. Les jeux sont faits, maintenant, il ne reste qu’à savoir quel temps il fera. Bon repos d’ici là; j’ai hâte de savoir comment ça se passera.

    • 28 avril 2011 à 21:48

      …il ne reste qu’à savoir le temps qu’il fera…
      Tellement vrai ! En fait, ce soir, j’ai couru pour la première fois depuis la fin de l’hiver en shorts. Il me semblait que ça serait bien trop froid (6 C) quand on arrive de l’hiver au cours duquel on a eu plusieurs épaisseurs sur le corps. Ça a finalement été très correct, ça me conforte dans mon choix pour dimanche: shorts et T-shirt « no matter what ». Pourquoi courir le risque (jeu de mots !) d’avoir chaud pendant la course ? Pour l’instant on nous prévoit soleil et 14 C… en partant d’un minimum de 1 C pendant la nuit, brrr !

  2. 28 avril 2011 à 22:12

    Le grand jour arrive et je te le souhaite ton « totalement wow ». Bonne chance.

  3. 30 avril 2011 à 16:35

    Ouf! 1h37 c’est déjà un record en soi, en tout cas pour moi. Courir pendant tout ce temps, c’est quelque chose quand même. Je te lève mon chapeau et en profite pour te souhaiter autant de « wow » que tu le mérites.😉

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :