Archive

Archive for the ‘technologie’ Category

Toutes sortes de courses: plus vite, plus loin, ou avec un minimum d’énergie ?

Quand on s’entraîne et qu’on participe à des courses, notre objectif est pratiquement toujours de franchir une distance le plus rapidement possible. Il y a aussi l’autre principe qui consiste à essayer courir le plus loin possible pendant une période de temps définie. Par exemple, le « 24 heures », un peu comme Les 24 heures du Mans, mais en course à pied ! En passant, le record est de 303,506 km en 24 heures… pas au Mans, à la course à pied !

Donc, il existe des courses à distance définie (ex.: marathon), d’autres au temps défini (ex.: 24 heures), mais existe-t-il des courses… à « énergie définie » ? Oui, mais pas pour les humains. En fait, ce sont des ingénieurs ont imaginé une telle sorte de course: elle consiste à déterminer quel véhicule futuriste pourra se rendre le plus loin possible avec 1 litre d’essence. C’est ce que Shell appelle son « Éco-marathon ».

Eco-marathon Shell, prototype vainqueur en 2011

On parle ici d’efficacité avec un « E » majuscule: cette année, à la compétition pour les Amériques, l’équipe gagnante réussi une performance équivalente à 1 090 km avec un tout petit litre d’essence ! Une autre façon de le dire, c’est 0,092 litre/100 km ! Et oui, c’était bien avec un moteur à combustion interne, mais sûrement pas les mêmes qu’au Grand Prix du Canada qui se tenait justement aujourd’hui.

En plus, pour la troisième année de suite, c’est une équipe de l’Université Laval, à Québec, qui a remporté la compétition ! Le véhicule en question a pas mal fière allure comme on peut le constater ci-dessus, mais il offre peu de confort à son passager. Au fond, c’est un peu comme en course à pied: la performance vient au prix d’un peu d’inconfort !

Dans un futur billet, je m’amuserai à comparer cette performance énergétique avec celle d’un coureur qui carbure, hum… disons au Coke ! Qui ça, moi ? Ben non voyons ! 😉

Publicités

Un petit ajout à mon blog: le nuage de mots-clés.

Salut  à tous !

Nuage de mots-clésUn court article pour vous dire que maintenant que mon blog compte une vingtaine d’articles, j’ai pensé utile d’ajouter un « nuage de mots-clés ».  L’inventeur du concept mérite des félicitations: quelle brillante façon de représenter en un seul coup d’oeil les thèmes les plus abordés dans un blog, les thèmes les plus fréquents apparaissant en plus gros caractères.

Le site de partage de photos Flicker aurait été le premier site d’envergure à populariser cet outil. Selon le professeur Michael Friendly de York University à Toronto – un spécialiste de la visualisation des données – plusieurs sources mentionnent un monsieur Jim Flanagan comme étant l’inventeur (2002) des nuages de mots-clés.  Il semble toutefois que l’idée selon laquelle la taille du mot soit proportionnelle à sa présence dans le texte aurait en fait été avancée dès 1995 par Douglas Copeland, dans son roman Micorserfs. Et moi qui dis parfois que les romans ça ne sert à rien ! 🙂

J’ai appris beaucoup de choses intéressantes sur la visualisation des données, qui peut être un outil tellement puissant, bien plus que les mots (!), en visitant le site du Prof. Friendly.  On y trouve une ligne du temps sur laquelle sont placées diverses innovations du domaine, allant de la plus vieille carte connue (6 200 av. J-C) à la dernière invention répertoriée dans le domaine, la « moving bubble chart », de 2005.
Diagramme à pointe de tarte
Un exemple bien connu de visualisation des données ?  Pourquoi pas le classique « diagramme en pointe de tarte » ?  Si populaire de nos jours, par exemple pour les sondages en période d’élections (bonjour les Canadiens !), ce cher diagramme en pointe de tarte ne fut inventé qu’en 1801, en Angleterre. Évidemment, il avait d’abord fallu inventer la tarte !

Sur cette blague totalement hilarante, je vous laisse consulter mon nuage de mots-clés, situé dans la colonne de droite.

De drôles de moineaux !

oiseau-moucheLe dernier article portait sur un oiseau, celui-ci porte aussi sur des oiseaux… mécaniques ceux-là. Ce ne sont pas du tout des oiseaux du style « avion » avec des ailes fixes qui doivent se déplacer rapidement pour générer de la portance. Non, ce sont plutôt des petites merveilles d’ingénierie qui ont vraiment l’air d’oiseaux comme on les connait.

Voyez ce petit oiseau-mouche dans le vidéo ci-dessous: les dimensions sont similaires à celles de son cousin naturel, mais la version mécanique est… télécommandée et transmet en direct des images de ce qu’il voit ! Jetez un petit coup d’oeil au vidéo, ça vaut la peine. Au début, l’oiseau mécanique est un peu difficile à voir, mais ensuite c’est beaucoup mieux. Il parvient même à entrer à l’intérieur de l’édifice, pour aller y montrer ses jolies plumes.


.

Voici maintenant la petite bête « au repos ».
.

L'oiseau-mouche mécanique

L'oiseau-mouche mécanique


L’armée américaine a subventionné l’entreprise AeroVironment pour le développement de cette petite bestiole, via le programme DARPA, car elle est capable d’aller jeter un coup d’oeil à des endroits où d’autres « dispositifs » ne pourraient pas se rendre.
.
L’oiseau-mouche, c’était bien, mais voyez maintenant celui-ci, que j’appellerais le goéland mécanique. Il est vraiment surprenant de réalisme. On pourrait même dire qu’il est gracieux. Ses mouvements sont très semblables à ceux d’un oiseau. Il mesure 1,96 m et ne pèse que 450 g. Avec ces dimensions, il passe un peu moins inaperçu que l’oiseau-mouche ! Il a été mis au point par l’entreprise Festo qui est spécialisée dans l’automatisation.
.

.
Le mécanisme à l’intérieur agit sur les ailes pour que celles-ci subissent une légère torsion différente selon que l’aile se déplace vers le haut ou vers le bas. Pour ceux dont le petit côté ingénieur est plus développé, vous pourrez découvrir ici, sur l’onglet animation les mécanismes qui se cachent à l’intérieur.

D’où vient le titre « Drôles de moineaux » ? Pour ceux qui ne sauraient pas, au Québec, on qualifie de « drôle de moineau » une personne dont les idées ou les gestes semblent un peu mystérieux, hors normes.

Catégories :technologie Étiquettes : , , , ,